Émission #9 – Sébastien Bilodeau et Judith Lussier – Le féminisme : état des lieux

Il y a quelques jours, la ministre de la condition féminine, Lise Thériault confessait, à la stupeur généralisée, ne pas être féministe. Comment la chose pouvait-elle être possible? Ils furent plusieurs à la dénoncer, en l’accusant de ne tout simplement pas comprendre ce qu’était le féminisme et d’entretenir à son endroit des préjugés suspects, venus d’un autre temps. Pourtant, la question se pose : faut-il obligatoirement être féministe? Est-il nécessaire de l’être si on veut se mêler des affaires publiques? La grande révolution de l’égalité a-t-elle eu lieu, est-elle en train de se passer, ou est-elle encore à faire? Chose certaine, le féminisme, aujourd’hui, est multiforme et ne se laisse pas enfermer dans une seule définition. Entre le féminisme laïciste au cœur de la bataille pour la Charte de la laïcité, il y a quelques années, et le nouveau féminisme surtout occupés par les questions liées à l’identité de genre, il y a de grandes différences et on est en droit de se demander ce qu’ils peuvent bien avoir en partage. Et ce n’est là qu’une distinction parmi d’autres dans une famille de pensée traversée par de nombreux débats. Dans le cadre de cet épisode de La vie des idées, c’est à un état des lieux des grandes controverses du féminisme contemporain que nous nous occuperons. Pour en parler, je recevrai Judith Lussier, chroniqueuse, auteure, animatrice et militante féministe, et Sébastien Bilodeau, intervenant psychosocial, candidat à la maîtrise en travail social et collaborateur à la revue L’Action nationale.

Télécharger